BLACK MANIFESTE

 

Dans le cadre d’un cours de recherche à l’Eracom, j’ai été amené à rédiger mon propre manifeste, où chaque phrase doit résumer une idée forte. La forme du projet était libre. Comme je fais de la musique depuis plusieurs années, j’ai décidé de faire mon manifeste sur le hip-hop et plus précisément le rap. Ce projet est donc ma vision du rap, ce que j’en pense, comment je le conçois.

 

Pour créer ce projet il a fallu passer par plusieurs étapes, l’écriture du texte est la première. Je l’ai fait à la main, sans ordinateur, à l’ancienne, avec un crayon et une feuille blanche. Pour passer à l’étape supérieure: le Wave (non je ne travaille pas en mp3) qui est le fichier sonore de la vidéo, j’ai utilisé le logiciel Logic pro X de Apple. C’est une version plus évoluée de GarageBand, il permet d’enregistrer la voix, de la mixer et de faire un pré mastering. Normalement l’enregistrement d’un morceau de musique se fait par un ingénieur son qualifié. Mais pour ce projet mes compétences dans le domaine ont suffit.

 

Interface programme "logic pro X"« Interface Logic Pro X »

 

Après le son, place à l’image. Il ne faut pas oublier que mon manifeste parle de musique (hip hop), je ne voulais pas que l’image domine l’audio mais je voulais quand même un joli visuel simple et efficace. L’idée de ma tête sur fond noir c’est tout de suite imposée. A ce moment là, j’ai eu besoin d’un cadreur pour filmer car il est impossible d’être des deux cotés de la caméra en même temps. C’est le grand problème d’être acteur dans ses propres projets ou autrement dit comment se dédoubler. Niveau matériel c’est très basique; prise de vue au canon 5D Mark III et éclairage à la mandarine (non celle ci ne se mange pas). Une fois les images acquises on retourne sur l’ordinateur, dans le programme Premiere Pro plus précisément, pour le montage et l’étalonnage. Voilà le déroulement de A à Z d’un projet audio-visuel comme je les aime.

 

VOIR TOUS LES TRAVAUX