SPEC AD


« Spec Ad » c’est quoi?

Spec Ad est une expression qui vient de nos amis anglo-saxon et qui signifie fausse pub. Dans le cadre d’un atelier de huit jours, on a du créer un contenu afin de démontrer notre maitrise de la chaine audiovisuel. Pour ce projet, j’ai été assisté par une élève de ma classe Swissnane Chuenchaem. J’ai choisi Salt comme client fictif.

Après avoir développé le concept de la publicité, trouvé le lieu de tournage et dessiné le story board, il m’a fallu trouver des acteurs et des figurants. Parlons en des acteurs, ces stars capricieuses qu’il faut payer des millions et se plier à toutes leurs exigences. Dans mon cas c’était un exercice scolaire alors il n’a pas fallu payer les acteurs. J’ai trouvé, dans mon entourage, des amis qui étaient contents de se retrouver devant l’objectif de la caméra, certain pour la première fois. C’était mon premier tournage avec des acteurs. Même s’il n’y avait pas de rôle digne des grands films hollywoodiens, j’ai pu saisir la difficulté de gérer des acteurs car il ne suffit pas de leur montrer le story board et de dire le fameux « action » et « couper ». On a du refaire certaines scènes plusieurs fois avant d’avoir le bon shoot, parfois pour une question d’expression du visage ou de timing. C’est le défit de vouloir suivre le story-board à la lettre mais il faut savoir faire preuve de flexibilité pour ne pas rester prisonnier de ce dernier.

L’audio à la même importance que le visuel, voir plus. Personnellement je préfère voir un film où le son est de meilleure qualité que l’image. La bande sonore à été crée complètement en post prod, c’est à dire après le tournage. Le seul son qui a été enregistré pendant le tournage est le rire des deux comédiennes à la fin. Pour l’image, on a utilisé des caméras Sony FS700 avec des objectifs Canon à focale fixe. La post prod s’est déroulée entièrement dans l’environnement Adobe CC avec les logiciels Premiere Pro, Audition et After Effect. Le fait d’utiliser des programmes du même éditeur (Adobe) est vraiment un avantage, ils sont à 100% compatibles entre eux.

Tout cela est bien technique mais sans le coté « humain » de ce projet je n’aurais pas pu réaliser cette vidéo. Je veux remercier le Harambee Café qui m’a mis à disposition son espace pour une journée de tournage et l’entreprise Bell’Espace qui m’a prêté d’un véhicule pour le transport du matériel et des acteurs/figurants. Il y a aussi les personnes qui nous ont préparé et livré gratuitement un repas chaud sur le tournage pour tout l’équipe, car faire un film publicitaire, même de trente secondes, ca donne faim!! Bien sûr je n’oublie pas mon équipe technique qui s’est occupée du matériel, je les remercie. C’est toutes ces pièces du puzzle mises ensemble qui ont permis d’aboutir au résultat final.

VOIR TOUS LES TRAVAUX